Je suis tombé en amour sur ces sculptures vieilles de Franz Xaver Messerschmidt (actuellement au Louvre) de quasiment 250 ans et qui me semblaient sorties de l’atelier d’un frère farceur et baroque de Ron Mueck.

Je suis aussi “tombé en amour” des captures d’écrans de Google images (qui, il me semble, donne des résultats très “propres” depuis quelques semaines… changement d’algorithme ?).

Et par association sérendipitaire, j’ai découvert les très belles Messerschmitt, sans D :

Et là on pourrait parler de Gabriel Orozco. Mais ce serait peut-être un peu trop.

Ou pas.