Sticky Monster Lab est un collectif de designers de Séoul fondé en 2007 qui réalise des films d’animation, des visuels et des jouets/objets en volume complètement kawai.

 

 

À la manière de Friends With You, les membres de ce « labo » abordent la conception de leurs petits personnages de manière « totale » en réalisant pour chaque création un vaste travail d’affiches/illustrations/animations/design produit.

Tout d’abord, je vous arrête tout de suite : je déteste les Art Toyz ! Mais cette personnalisation complète (un soin apporté à chaque détail), ce principe de décliner un univers jusqu’à l’extrême afin de le rendre le plus concret possible, c’est un peu un rêve d’enfant : d’abord vient le dessin d’imagination, puis la présence vivante de l’animation et enfin la réalité physique de l’objet.

 

 

Issus du milieu du motion design et de la communication, les membres de Sticky Monster Lab sont régulièrement sollicités pour des partenariats publicitaires : ils ont notamment réalisé des animations pour Nike et un habillage TV pour Cartoon Network…

Un peu comme le fait Jean Jullien, je trouve toujours fascinant quand des illustrateurs/créatifs arrivent à développer un univers tellement fort, reconnaissable, qu’ils peuvent se permettre de le réinjecter quasiment tel quel dans des réalisations très commerciales.

 

 

Enfin, même si je ne suis pas complètement fan de leur univers aseptisé (qui peut faire penser au pire à un Art Toyz de Geneviève Gauckler ou au mieux à Noby Noby Boy), je dois avouer que je craque complètement face à ces petits visages froids, neutres, à la fois gentils et traumatisé…

J’aime cette idée de cruauté qui côtoie la douceur : en effet, tous leurs personnages sont privés d’une partie de leur corps (bras, jambes…) et arborent cependant des visages sans aucune expression : confrontés à des situations parfois terriblement cruelles, ils développent chez moi une forme d’empathie fascinée.