Saviez-vous que Walt Disney avait réalisé (entre autres curiosités) des films de propagande, un film d’éducation sexuelle et un film avec Salvador Dalí…


 

 
Durant la Seconde Guerre mondiale, toutes les énergies étaient mobilisées, même à Hollywood. Beaucoup de cinéastes américains et britanniques, de Hitchcock à Frank Capra, ont été recrutés pour créer des films de propagande afin de soutenir l’effort de guerre. Et il en a été de même allé pour Walt Disney, qui a transformé ses personnages emblêmatiques en bons patriotes.
En 1942, Disney a réalisé Der Fuehrer’s Face, un film de propagande anti-nazie (qui a finalement remporté l’Oscar du meilleur court métrage d’animation)…
 
 
 

 
The Story Of Menstruation est un court métrage d’animation de 10 minutes produit par Walt Disney en 1946.
Il a été commandé par l’International Cello-Cotton Company (devenue Kimberly-Clark, propriétaire de la marque de serviette hygiénique Kotex) et a été montré à environ 105 millions d’étudiants américains (il semblerait qu’il ait été diffusé dans les collèges jusqu’en 1960).
C’est l’un des premiers films sponsorisé par une marque destiné être distribué dans les écoles secondaires. La diffusion du film s’achevait par la distribution d’un petit livret publicitaire qui vantait les mérites des produits de la marque Kotex, et déconseillait l’utilisation de tampons (dont le marché était à cette époque dominé par la marque Tampax de l’enseigne concurrente Procter & Gamble).
The Story Of Menstruation semble être le premier film à utiliser explicitement le mot « vagin » à l’écran (!!!)
 
 
 

 
En 2003, Disney a réalisé un court-métrage d’animation intitulé Destino afin de mettre un point final à un projet qui avait commencé 57 ans plus tôt.
L’histoire de Destino remonte à 1946, lorsque deux icônes culturelles qui se vouaient une admiration réciproque, Walt Disney et Salvador Dalí, ont décidé de travailler ensemble sur un projet de dessin animé. Le film a été storyboardé par Dalí et John Hench (un artiste de Disney studio) pendant 8 mois. Malheureusement, assez brusquement, le projet a été annulé alors que The Walt Disney Company rencontrait des problèmes financiers.
53 années plus tard, en 1999, alors qu’il travaille sur Fantasia 2000, le neveu de Walt Disney redécouvre ce projet et les 17 secondes d’animation originale. Sur la base de ce clip et des story-boards originaux, 25 animateurs du studio Walt Disney Animation France de Montreuil finalisent le projet en 2003 sous la forme d’un court-métrage de 6 minutes.
Destino a reçu une nomination aux Oscars pour le Meilleur court métrage d’animation et primé au Festival international du film d’animation d’Annecy…

 

via Open Culture et Wikipedia