Prenez un monde ouvert persistant à la GTA, ajoutez-y un soupçon de SF technophile/anxiogène, et un scénario qui aurait pu être élaboré par les Anonymous : voilà, vous avez une idée du jeu Watch Dogs.

Le concept de ce jeu complètement geekesque est assez excitant : le joueur incarne un hacker qui peut interagir sur son environnement en contrôlant les réseaux, l’électricité, les feux de signalisations, les identités via smartphones, etc.
Développé par Ubisoft Montréal (à côté de chez toi Manu !) par une équipe composée de vétérans ayant travaillé sur Assassin’s Creed, le jeu Watch Dogs est plein de promesses… si on s’en tient à l’impressionnante mise en bouche qui vient d’être présentée lors de l’E3 2012 :

 

(Notez que le code QR lors de la scène du vernissage redirige vers ce site – ce qui laisse entrevoir un lien entre des vrais-faux sites à réellement visiter pour résoudre des missions ou obtenir des informations ingame, amusant).

 

En informatique, un Watch Dog (chien de garde) est un circuit électronique ou un logiciel utilisé pour s’assurer qu’un automate ou un ordinateur ne reste pas bloqué à une étape particulière du traitement qu’il effectue. C’est une protection destinée généralement à redémarrer le système, si une action définie n’est pas exécutée dans un délai imparti.

source : Wikipedia

 


 

via GameBlog