Chronique d’une procédure judiciaire autour de trois geeks suédois, fondateurs de Pirate Bay, l’une des plus grandes plates-formes de peer-to-peer du monde.

tpb-afk

 

Fondé en 2004, The Pirate Bay permettait à des millions d’internautes d’échanger des fichiers hors de tous les circuits commerciaux traditionnels (au grand dam de l’industrie cinématographique et musicale).
Au terme d’un procès très médiatisé, un tribunal suédois a prononcé des peines de prison ferme et ordonné le versement de millions de dollars de dommages et intérêts à l’encontre de trois de ses principaux membres…

 

41627536929800378820614812037991

 

Alors que je m’y étais intéressé pour les questions de droits d’auteurs qui y sont débattues, j’ai été très agréablement surpris par le développement narratif de ce documentaire.
Les trois geeks ont des caractères et des motivations bien différentes : Gottfrid Svartholm Ward est un programmeur-fou, drogué et asocial, Fredrik Neij est un buveur de bières angoissé qui tient parfois des propos douteux, et enfin Peter Sunde, porte-parole végétarien du groupe, engagé politiquement, qui milite pour un libre partage de la culture.
Ces trois individus apparaissent au début du film comme trois jeunes garçons blagueurs, plein de vie et d’assurance, puis on suit avec émotion leur lente et inexorable chute à travers un système judiciaire (parfois contestable) qui va les broyer et peu à peu les transformer, les exténuer, et quasiment les « éteindre ».

 

TPB_AFK_The_Pirate_Bay_Away_From_Keyboard__124761

 

D’abord largement soutenus par une communauté de hackers très actifs (en faveur du partage des biens culturels sans restrictions), ils vont peu à peu être abandonnés de tous quand le buzz va retomber et se retrouver seuls face à leur inévitable condamnation : chacun va choisir un cheminement qui lui est propre…
Le documentaire ne fait pas l’impasse sur leurs traits de caractère les moins sympathiques (humour douteux, propos racistes…) ni sur les zones d’ombre de l’aventure (liens avec l’extrême-droite, interrogations quant aux grandes sommes d’argent perçues…).

 

048149-000_piratebay_05

 

De la visite des serveurs aux liens tissés entre The Pirate Bay, le tout jeune Parti des Pirates suédois et WikiLeaks, ce documentaire présente de façon assez inédite (et très bien mise en scène) le « crime désorganisé » contemporain où trois jeunes gens, autour d’un simple forum, peuvent perturber à grande échelle les plus hautes institutions…

 

Ce documentaire est visible en intégralité (un peu partout sur le Net) :