Ou comment passer de la dernière vidéo de Pharrell Williams à Pina Bausch en passant par Anne Teresa De Keersmaeker, avec entre les deux, des corps, de la danse évidemment, et l’idée d’une “continuité humaine” par la chorégraphie.


Un billet en forme de correspondance.

1. Happy – Pharrells Williams

screencapture 2014-01-07 à 11.55.05screencapture 2014-01-07 à 11.53.27screencapture 2014-01-07 à 11.20.07 C’est donc le dernier clip de Pharrell Williams, pour le film d’animation Despicable Me 2 (mettant en scène ces petits personnages jaunes pas vraiment beaux, mais facilement déclinables en objets dérivés). Une chanson qui a la win, du renforcement positif à vous faire inverser une courbe de chômage. Puis il y a la vidéo, ou plutôt le projet vidéo, qui fait passer la chanson de bouche en bouche, sur une durée cumulée de 24 heures, donnant le site 24hoursofhappy.com. Le tout raccourci en un clip d’une durée standard dans la version ci-dessous.

Une caméra en travelling souple, frontal, et une direction photo qui font penser à un Elephant de Gus Van Sant de face. Une performance dans le temps, et dans la répétition, qui pourrait évoquer du John Cage ou du Steve Reich, ou même, plus proche, la promo de Jay-Z au MoMa pour son dernier album.

2. Rosas danst Rosas – Anne Teresa De Keersmaeker

“Rosas danst Rosas est créé le 6 mai 1983 […] Fortement inspirée de Piano Phase et Come Out qui constituent le premier et le quatrième mouvement de Fase, Rosas danst Rosas est une pièce en quatre mouvements, très dynamique et pulsative, écrite pour les quatre danseuses fondatrices de sa compagnie.[…]” wikipedia

Plus de 20 ans après sa première création, Anne Teresa de Keersmaeker lance un appel à contribution pour que tout à chacun apprenne la chorégraphie de sa pièce et soumette sa vidéo pour constituer une grande chorégraphie de groupe, via la vidéo. Pour ce faire elle créé des vidéos explicatives (voir ci-dessous), permettant d’apprendre (ou de comprendre) la structure de la chorégraphie.


Voir aussi celle-ci, plus détaillée sur le fonctionnement global de l’œuvre.

3. Kontakthof – Pina Bausch

Kontakthof est une pièce chorégraphique de Pina Bausch, créée en 1978 et reprise en 2000 et 2008 avec des amateurs.” wikipedia

À noter que la dernière vidéo est extraite du film de Wim Wenders sur Pina Bausch, petite pépite filmée en 3D. De quoi vous faire revoir votre opinion sur les films en 3D et la danse contemporaine (si jamais vous aviez un blocage).