Un post de rentrée (pour moi, Quentin ayant déjà pris de l’avance), où il sera question, sans hiérarchie et dans un ordre de Serendip, d’images de monde(s).

Le nôtre ou celui qui pourrait l’être, qui l’a été ou même qui le serait dans une autre réalité, qu’on appelle virtuelle. Des images qui nous emmènent, peut-être, vers une aréalité, selon le concept de Jean-Luc Nancy.

Nous vous présenterons tout d’abord Kim Laughton. Son travail semble à mi-chemin entre une archéologie du présent et un travail de nature morte 3D dans la continuité des peintres flamands. Des objets de notre quotidien, remis en scène, combinés, dans des compositions crues qui nous les re-donnent à voir. Un travail qui mêle le vrai et le faux pour créer une atmosphère en légère suspension.

Pas étonnant donc que Kim Laughton propose une création à partir d’images de Grand Theft Auto V, pour une exposition à venir appelée “FlaNetrie”. GTA, dont nous avions déjà évoqué ici le jusqu’au-boutissisme d’une démarche de copie conforme de la réalité (en l’occurence Los Angeles). Laughton retourne donc le jeu en redonnant un air virtuel, à cet univers qui veut se fondre à la réalité. Et en même temps, en le faisant sujet d’une œuvre, il lui donne un statut de modèle, voir de nature, dont l’œuvre vient révéler la beauté.

tumblr_niwmjuzmuJ1qav3uso1_540

-//–/-/-/

Le travail de Zack Dougherty est plus naïf je dirais. C’est une démarche proche de la sculpture (dont il se sert beaucoup) dans lequel les images deviennent support à triturisation. Au-delà du tic de facettage un peu trop vu depuis et avec Veilhan, l’utilisation de la force centrifuge, et du flou qu’elle créée (voir aussi les génériques de Dina Kelberman ou les photos-peintures de Gerhard Richter), les soufflages, qui évoquent Erwin Würm, sont autant de processus qui déforment et par là étendent les visuels.

tumblr_nhki6xnxtG1r6j7rho1_500 tumblr_nc0dptbO8e1r6j7rho1_500tumblr_n9pjv64rAb1r6j7rho1_1280

tumblr_n85jbr8GGZ1r6j7rho1_1280